5 RAISONS D’ADOPTER LE DÉVELOPPEMENT DURABLE EN RESTAURATION COLLECTIVE

par | 18 février 2021

« Mieux vaut prendre le changement par la main, plutôt qu’il ne nous prenne par la gorge »
– Winston Churchill 1950 – 

« Développement durable » … Bien que cette notion inonde les médias et l’actualité, il n’est pas si aisé d’en comprendre le bien fondé, les limites ou encore les possibilités d’implication de chacun. La restauration collective a toute sa place dans cette démarche même si elle peut parfois être restreinte par les règlementations actuellement en place.  

Alors, à quoi correspond réellement ce concept ? N’avez-vous jamais eu envie d’y contribuer, d’œuvrer en ce sens ? Avez-vous déjà ressenti un sentiment d’impuissance face à toutes ces informations ? N’avez-vous jamais souhaité disposer d’actions simples à mettre en place au quotidien pour agir efficacement individuellement ou collectivement pour notre planète ?  

Si ces questions vous interpellent, cet article est fait pour vous.

Notre Terre, pourtant âgée de 4,55 milliards d’années n’a jamais autant préoccupé l’Humanité que ces 60 dernières années. Ainsi, le club de Rome*, en 1968, évoquait pour la première fois ses inquiétudes quant à la prise de conscience sur le tarissement des ressources naturelles. Des propositions ont été faites dans son ouvrage «The limits to groth ».

Ce n’est qu’en 1987, dans le rapport Brundtland** que le terme de « développement durable » issue de la traduction anglaise « sustainable development » proposait la définition suivante :

« Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ». 

Les trois piliers du développement durable   

  • La préservation de l’environnement : Elle prend en compte la sauvegarde des ressources naturelles, la protection de la biodiversité, la lutte contre les émissions de CO2, la valorisation des déchets et la gestion de l’eau. 
  • La cohésion sociale : Elle insiste sur la solidarité, le bien être de chacun, la valorisation des territoires et l’accès à l’éducation. 
  • Le développement d’une économie solidaire : Il a pour but d’utiliser des méthodes alternatives, comme l’économie circulaire (ex : recycler) ou de fonctionnalité (ex : mutualisation d’une cuisine). 

Le modèle de développement actuellement édifié dans notre société permet de répondre partiellement à ces enjeux. Il est indispensable de maintenir nos efforts et d’engager des changements profonds.

Le rôle de l’alimentation de l’Homme dans le développement durable est important. La population Française atteindra presque 74 millions d’individus en 2050 (INSEE) et c’est autant de bouches qu’il faudra nourrir.

La restauration collective forte de ses 7,3 milliards de repas servis par an* pèse un poids considérable dans ce secteur.

Comment cet acteur majeur de l’alimentation en France peut-il devenir le fer de lance de cette démarche collective ainsi engagée ?  

Pour initier cette approche, Loi EGAlim a été votée le 02 octobre 2018 à l’Assemblée nationale et promulguée le 1er Novembre 2018 « pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine et durable et accessible à tous », obligeant ainsi toutes les parties prenantes du secteur alimentaire à revoir ses pratiques. Elle est issue des États généraux de l’alimentation qui se sont déroulés de juillet à décembre 2017.

En outre, de la production à la distribution, en passant par l’instauration des plans alimentaires et des menus ; de la matière première à la dégustation, nous sommes tous concernés.  

Agriculteurs, producteurs, fournisseurs, diététiciennes, centrales d’achats ou de référencement, équipiers de cuisine, convives, nous pouvons prendre des engagements au travers d’actions simples mais lourdes de sens.

  1. Économiser les ressources en luttant contre le gaspillage alimentaire  
    (Loi Garot 2016-138 du 11/02/2016) c’est :

    • Impliquer les convives à l’élaboration des menus permettant d’identifier les recettes qui régalent et celles qui risqueraient de finir à la poubelle,
    • Identifier  les déchets, retravailler les recettes et les façons de les cuisiner,
    • Optimiser les portions servies ou prévoir deux tailles d’assiettes pour les petits mangeurs et le plus gourmands,
    • Sensibiliser le personnel et les convives au gaspillage alimentaire afin de renforcer l’impact sur la quantité des déchets
    • Valoriser les déchets en utilisant un compost ou en recyclant  l’huile par exemple en collaboration avec des associations spécialisées,
    N’hésitez pas à contacter votre fournisseur d’épicerie pour le recyclage de vos huiles usagées !

    Le service nutrition propose de nombreux modules sur le gaspillage alimentaire, contactez-nous !

  2. Privilégier l’agriculture raisonnée et/ou durable c’est :

    • Utiliser des produits de saison plus riches en goût, vitamines et minéraux,
    • Dynamiser le bassin de producteurs locaux en collaborant avec eux, 
    • Choisir les signes ou marques de qualité : traçabilité, SIQO, produits frais,
    • Participer à la rotation des cultures et à la revitalisation des sols en variant les produits utilisés pour la confection des repas,

    Des fournisseurs partenaires engagés et impliqués chez Agap’pro.Contactez-les afin de trouver les producteurs à proximité et/ou consultez la carte des producteurs locaux disponible sur notre site internet.
  3. Cuisiner « maison » c’est :

    • Collaborer à l’éducation aux goûts des enfants, adultes de demain,
    • Mettre en valeur le terroir et les traditions de nos aînés,
    • Faire preuve d’audace en mettant en avant des produits peu connus et participer à la variété du plan alimentaire et par conséquent à la diversification des cultures,
    • Utiliser les produits de saison rapprochant le producteur du consommateur,

    Nos diététiciennes sont à votre disposition.N’hésitez pas à consulter nos menus équilibrés et de saison ainsi que nos recettes.
  4. Sensibiliser, initier, transmettre :

    • Faire des personnes sensibilisées de bons prescripteurs,
    • Modifier ses pratiques en acceptant par exemple de ne plus manger de tomates en hiver, 
    • Mettre en place des ateliers et actions à visées pédagogiques et andragogiques*** dans le but de renforcer l’implication initiée.

    Des outils de communication sur le développement durable sont à votre disposition en semaine 08 sur l’espace adhérent : – Crousty et le gaspillage alimentaire – Le tri sélectif

    – Faire son propre papier recyclé

     
  5. Sensibiliser, initier, transmettre :

    • Adapter ses livraisons en limitant la fréquence de déplacements des fournisseurs sur l’établissement,
    • Modifier sa politique d’achats en acceptant un prix matière parfois plus élevé afin de trouver un équilibre entre la qualité et la rationalisation des coûts,
    • Être plus attentif aux dépenses d’énergie et à la consommation d’eau potable.

    En collaboration avec ses fournisseurs, Agap’pro vous propose un large panel de produits de qualité à des tarifs négociés tout au long de l’année.Pour plus d’informations sur les produits SIQO, n’hésitez pas à consulter notre article.
    Et si cela ne vous parait pas suffisant, rappelez-vous cette légende amérindienne racontée par Pierre Rahbni :  

    « Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu !  » 

    Et le colibri lui répondit : « Je le sais, mais je fais ma part. » » 

* Organisation non gouvernementale réfléchissant aux enjeux futurs des Sociétés composée d’Hommes politiques et scientifiques. 

** : Notre avenir à tous, rédigé par la commission mondiale sur l’environnement et le développement de l’ONU. 

*** : L’andragogie est la pratique de l’éducation des adultes. 

 4 rue de Béguey 33370 TRESSES

Besoin d'information ?Contactez-nous