CRISE PORCINE : UNE INFLATION MONDIALE

par | 17 avril 2019

La pandémie de fièvre porcine qui touche le monde entier et particulièrement la Chine engendre une baisse de production et une hausse des cours significatives.

La Fièvre Porcine Africaine (FPA) est une maladie virale du porc qui ne touche que les membres de la famille porcine et contre laquelle il n’existe à ce jour pas de vaccin ni de traitement. Elle est cependant non transmissible à l’homme.

Les principaux axes des plans d’actions mis en place sont :

  • La prévention : sensibilisation, accompagné du renforcement des conditions sanitaires et des contrôles.
  • La surveillance : accroissement de la surveillance dans les élevages (porc domestique) et dans la faune sauvage afin d’être en mesure de détecter rapidement toute introduction du virus sur un territoire.
  • La lutte : visant à préciser et à adapter les modalités de gestion d’une suspicion et, en cas de foyer avéré l’organisation du dépeuplement, du nettoyage et de la désinfection des zones et des véhicules.

Actuellement au cœur d’une pandémie de FPA qui se propage sur l’ensemble de son territoire, la Chine a vu son cheptel de truie divisé par 4 depuis 2 ans.

La Chine, premier pays producteur mondial, est principalement touché. Une perte entre 20% et 40% de la production asiatique représenterait entre 10 et 20 millions de tonnes, sachant que l’Europe produit 24 Mt/an et les États-Unis 12Mt/an.

En réponse à ce déficit, la politique d’achat de la Chine s’oriente vers les pays Européens et les USA, et a pour principale conséquence la hausse notable du prix du porc. Pour la 4ème semaine de hausse du Marché du Porc Breton (MPB), le prix est passé de 1.17€/kg en janvier à 1.33€/kg aujourd’hui, soit une augmentation de 14%.

Après 5 mois de stabilité, les cours de nombreux pays subissent de nouveaux la hausse :

  • Allemagne : + 0.33 €/kg (+27%) en un mois
  • Danemark : + 0.24 €/kg (+21%) en un mois
  • Pays-bas : + 0.30 €/kg (+23%) en un mois

Il se pourrait que ce soit la pire crise porcine depuis plus de 20 ans, compte tenu d’une demande extrêmement forte de la Chine et de certains de ses pays voisins comme le Japon et la Corée (en prévision d’une éventuelle pénurie), cette tendance de hausse tarifaire sur l’ensemble de la filière porcine risque de se faire ressentir longtemps.

Il n’est pas à exclure que cette situation pourrait également avoir un impact sur les autres familles de produits si un report de la consommation s’opère.

Agap’pro s’engage à répondre à toutes vos interrogations et vous propose, avec l’aide de nos diététiciennes diplômées, des alternatives pour vos menus. Vous pouvez également consulter notre mercuriale afin de trouver d’autres produits vous convenant.

 4 rue de Béguey 33370 TRESSES

Besoin d'information ?Contactez-nous